Nathalie Enilorac
Ostéopathe au Perreux-sur-Marne
Nathalie Enilorac
Ostéopathe au Perreux-sur-Marne

Fini la sciatique grâce à l’Ostéopathie

La Sciatique est une souffrance du Nerf Sciatique droit ou gauche (ou les deux). C’est le plus gros nerf de l’organisme. Il traverse des vertèbres lombaires et sacrales (L5-S1) et chemine jusqu’aux pieds. Il innerve chaque membre inférieur et s’occupe donc de sa motricité et de sa sensibilité. 

En France, 5 à 10% des patients ayant une sciatique présentent des douleurs lombaires et elle est dans la majorité des cas unilatérale. 

Les symptômes et les causes

La sciatique est caractérisée par une douleur qui irradie le long de la jambe, suivant un trajet bien précis celui du nerf sciatique (partant de la région lombaire, fesse, arrière de la cuisse et du mollet puis se terminant dans le pied). Il se peut que la douleur s’arrête au niveau de l’arrière du genou, on parle alors de sciatique tronquée. 

Une hernie discale provoque dans la majorité des cas des sciatiques (90%). 

Mais d’autres causes peuvent être à l’origine de la compression ou de l’irritation du nerf sciatique au niveau des vertèbres comme : 

 

  • ✓Un rétrécissement du canal vertébral (canal lombaire étroit),
  • ✓Un traumatisme (fracture vertébrale, tassement vertébral), 
  • ✓L’arthrose 
  • ✓Une infection osseuse 
  • ✓Une tumeur (bénigne ou maligne)

 

La sciatique peut se manifester sans qu’aucune de ces causes ne soient révélées par les examens complémentaires (radio, IRM, scanner…) 

Pourquoi consulter ?

Quand il n’y a aucune pathologie associée , la sciatique peut être due à des pertes de mobilités articulaires au niveau des vertèbres lombaires et/ou bassin. 

Ces hypomobilités peuvent entraîner des tensions musculaires et ligamentaires inhabituelles et peuvent ainsi générer une sciatique par une compression ou une irritation du nerf sur son trajet. C’est souvent le cas des professions où l’on reste en position assise prolongée devant le bureau ou sur la route (commerciaux, secrétaires, caissières…).

Pour traiter une sciatique, on ira tout d’abord à la recherche de la cause de celle-ci. Il s’agit donc de découvrir la zone où le nerf sciatique est comprimé ou irrité.

Grace à ses connaissances en anatomie, lorsque le patient décrit ses douleurs, ainsi que les circonstances de survenue, l’ostéopathe peut aisément identifier une ou plusieurs causes.

Il peut également se baser sur les examens complémentaires qu’a pu effectuer le patient ou sur des tests cliniques. L’ostéopathe procèdera à un examen global et local (lombaires, bassin, viscéral,…) de son patient. Il identifiera ainsi des dysfonctions ostéopathiques (articulaires, ligamentaires, musculaires ou viscérales).

Son traitement portera sur la libération des zones de compression/irritation situées aussi bien à l’origine du nerf que sur l’ensemble des structures susceptibles de le comprimer sur son trajet. Il exercera les corrections nécessaires, en adaptant évidemment ses techniques en fonction du patient (âge, antécédents, présence d’une hernie, etc.).

Comment prévenir une sciatique ?

  • Une activité physique régulière permet d’entretenir la souplesse et la force musculaire du dos et de l’abdomen. Les exercices doux, symétriques et faisant appel à des étirements sont à privilégier. Un bon équilibre entre les muscles du dos et les abdominaux est essentiel.
  • Prendre conscience de sa posture, le plus souvent possible (debout ou assis). En position assise prolongée, il est conseillé de faire des pauses et se lever régulièrement. Demandez une chaise adaptée (qui soutient bien le bas du dos) et des cales pieds ! Ou consultez les différentes possibilités de posture de yoga.
  • S’accroupir en fléchissant les genoux lors d’un port de charge (lourde ou pas).
  • Attention au surpoids et… à votre hygiène de vie.
  • Une très bonne prévention : l’ostéopathie !

Les Conseils

  • Si vous souffrez d’une sciatique et que vous n’avez consulté personne auparavant, l’ostéopathe peut vous demander de vous orienter vers votre médecin généraliste afin d’effectuer quelques examens complémentaires pouvant mettre en évidence une pathologie à l’origine de la sciatique (hernie discale notamment).
  • Étirez-vous en vous suspendant : accrochez vos mains à une barre en hauteur et laissez votre poids procéder naturellement à l’étirement de votre colonne.
  • Étirements musculaires.
  • Amélioration des gestes et postures de la vie quotidienne.
  • Ostéopathie préventive : si vous êtes sujet aux lombalgies, lumbagos, sciatiques, n’attendez pas d’avoir mal pour consulter un ostéopathe. Il est conseillé de consulter au moins une ou deux fois par an, afin de maintenir un équilibre et ainsi éviter l’apparition de douleurs aiguës sur un « faux » mouvement.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.